AccueilToutes les actualitésNumérique responsableImpacts environnementaux du numérique en Europe : une approche par l’analyse du cycle de vie
Publié le 08 décembre 2021 Dans la rubrique Numérique responsable

Impacts environnementaux du numérique en Europe : une approche par l’analyse du cycle de vie

Les membres de NegaOctet (DDemain, GreenIT.fr, Bureau Veritas LCIE Département CODDE et APL Data Center) ont été mandaté par le groupe parlementaire européen des Verts/ALE pour réaliser une étude de l’impact environnemental du numérique en Europe.

Cette étude a été réalisée par une analyse multicritère du cycle de vie, conformément aux normes ISO 14040:2006 et ISO 14044:2006, avec une normalisation pour permettre la comparaison avec les limites planétaires.

Les quatre phases du cycle de vie suivantes ont été étudiées pour évaluer les impacts environnementaux du numérique au sein de l’Union européenne :

  1. Phase de fabrication : de l’extraction des matières premières à la dernière porte de l’usine.
  2. Phase de transport : de la dernière porte d’usine à l’utilisateur.
  3. Phase d’utilisation : les impacts liés à l’utilisation, principalement la consommation d’électricité.
  4. Phase de fin de vie : traitement, recyclage, incinération et/ou mise en décharge des déchets liés au recyclage.

Les principales conclusions de cette étude :

  • « L’utilisation des ressources, minéraux et métaux » est de loin l’indicateur environnemental le plus important concernant les impacts environnementaux du numérique, avant le « changement climatique » et « l’utilisation des ressources fossiles ». Les évaluations multicritères sont donc essentielles pour fournir une vue d’ensemble systémique des impacts environnementaux et éviter les transferts d’impact.
  • La phase de fabrication est la catégorie qui a le plus d’impact sur « l’utilisation des ressources, minéraux et métaux », ainsi que sur les indicateurs de production de matières premières et de déchets. La phase d’utilisation est la catégorie qui a le plus d’impact sur les autres indicateurs à l’échelle de l’Europe.
  • Les terminaux utilisateurs sont ceux qui ont le plus d’impact, représentant entre 90 % et 54 % des impacts, selon l’indicateur. Cela est dû au grand nombre d’appareils dans toutes les catégories.
  • La catégorie « téléviseur » représente à elle seule une grande partie des impacts environnementaux sur tous les indicateurs évalués, notamment « utilisation des ressources, minéraux et métaux » (20 %) pour les indicateurs environnementaux et la production de déchets (21,5 %) pour les indicateurs de flux.
  • Les centres de données contribuent à entre 5 % et 23 % selon les indicateurs, aux impacts environnementaux du numérique ; et représentent entre 13 % et 28 % des flux.

Impacts environnementaux du numérique en Europe

Une évaluation suivant la méthode d'analyse du cycle de vie.

Télécharger l'étude

Ils nous font confiance

Toutes nos références